• Sassou Nguesso, l'écologiste.

    Sassou Nguesso, l'écologiste.Je devrais m'excuser auprès de monsieur Sassou Nguesso, notre président émérite, pour toutes les critiques proférées à son encontre. Comment ai-je pu être aussi stupide et sot pour ne pas comprendre qu'il est l'un des plus grands 'écolo' de la planète au côté de l'illustre Nicolas Hulot? Le Grenelle de l'environnement en France m'a ouvert les yeux. Je me rends compte maintenant que l'action politique de Sassou Nguesso est justifiée par des considérations écologiques. L'homme est un révolutionnaire en avance sur son temps.

    Prenez par exemple, le cas de l'eau. Je n'ai jamais compris pourquoi au Congo, quatrième pays pétrolier d'Afrique, quotidiennement, il y'a des coupures d'eau. Je pensais que le réseau de distribution s'était dégradé au fil des années. J'avais tort. En fait, Sassou Nguesso a compris qu'avec l'avancée du désert du Sahara de deux centimètres par an, il faut que nous épargnions ce liquide essentiel à la vie, dont la rarescence sera au rendez-vous dans quelques siècles au Congo. Tous les experts s 'accordent à dire que les prochaines guerres et conflits seront inhérents à l'eau et que l'épuisement de cette ressource va entraîner des déplacements gigantesques de population. Notre " Sassou national " est donc un visionnaire. Alors Congolais ne vous plaignez pas ! il faut que nous gardions un peu d'eau pour les générations futures.

    Prenez maintenant le cas de l'électricité. Le 23/10/2007, à l'instigation de l'alliance de la planète, un collectif d'ONG écologiste, un appel fut lancé aux français afin qu'ils éteignent la lumière dans leurs domiciles et dans les bureaux pendant cinq minutes entre 19H55 et 20H00. Bref on demandait aux français de vivre pendant cinq minutes ce que des millions de congolais subissent tous les soirs. Cette initiative avait pour objectif d'alerter l'opinion sur le réchauffement climatique. Qui l'aurait cru ? C'est encore Sassou qui avait raison. Journellement au Congo, il y'a des délestages, des coupures intempestives d'électricité. J'ai toujours cru que le réseau électrique était en cause. En fait Sassou est en avance sur son temps. Il contribue à sa manière à la lutte contre le réchauffement climatique.

    Pour Sassou Nguesso, les milliards de dollars engrangés par la vente de pétrole ne doivent pas favoriser le développement du Congo sinon notre beau pays risque d'être confronté à la pollution des sols par les pesticides, aux difficultés de stockage des déchets. Tous ces désagréments peuvent entraîner des problèmes de santé publique. Le pognon ainsi détourné au profit d'un clan préserve notre descendance des désagréments écologiques futurs.

    La nouvelle espérance semble être une aspiration à faire vivre notre peuple en communion avec la nature qu'il faut préserver de la catastrophe écologique déjà annoncée. Notre président Sassou a choisi de mettre en place une politique ambitieuse qui se nomme : Le plan restriction Eau-Electricité : Ce plan vise à accroître l'utilisation croissante par la population des bidons d'eau et des bougies. Le développement durable " version Sassou " est en marche.

    Ne soyons donc pas injuste et calomnieux envers notre dictateur! Sa vision écologique fera du Congo l'un des pays les plus attractifs au monde dans quelques siècles. " Vivre durement aujourd'hui pour mieux vivre au vingt huitième siècle. " Telle est sa logique.

     

    Kovalin TCHIBINDA