• Mon chagrin de nègre.Hier je suis rentré chez moi complètement éreinté par une journée harassante de travail. Je me suis mis tout de suite devant ma chaîne de télévision préférée pour suivre le journal télévisé. Premier titre du journal :  L’arrivée du guide libyen en France. Au-delà des polémiques, j’ai vu dans la réception faite à Kadhafi du respect et de la considération. Lhomme avait dans ses valises des milliards d’euros affectés à la modernisation de son pays.

    A voir comment tous les politiques, dirigeants et chefs d’entreprises Français se faufilaient pour rencontrer le guide, j’ai bien compris que « la balance commerciale » était bien plus importante que les « droits de l’hommisme. »

    C’est bizarre !  J’ai ressenti en moi de la fierté. Un homme du même continent que moi venant en France non pas pour mendier comme les dictateurs nègres mais pour faire des emplettes au bénéfice de son pays (Centrales nucléaires civils, Avions Airbus etc.), ça fait plaisir.

    Bien loin du journal télévisé qui défilait devant moi, mon subconscient s’est baladé et je me suis mis à repenser au dernier voyage de Nicolas Sarkozy au Maroc où ce pays vient de se doter pour 6 milliards d’euros d’un train à grande vitesse(TGV), le premier sur le continent africain.

    J’ai également repensé au dernier voyage du président Sarkozy en Algérie où divers contrats ont été signés pour un montant avoisinant les 6 milliards d’euros (Construction de Tramways à Oran et à Constantine pour Alstom, construction d’une centrale thermique pour Thales)

    Je me suis dit, le Maghreb a certes des dictatures, mais ils ont des dirigeants fiers, ayant un sens profond de l’honneur. Eux, ne construiraient jamais un mausolée inutile de 10 milliards de FCFA en l’honneur de leur colonisateur. Eux, ne viennent pas en Europe mendier comme les dirigeants noirs.

    D’ailleurs, Les Européens ont compris, Ils veulent désormais s’allier à la méditerranée (pacte Euro-méditerranéen). Un Traité de coopération avec les Arabes. Co-développement et test ADN pour les nègres. Une nouvelle réalité se dessine : ‘L’alliance de Pierre et Mohamed contre Mamadou l’incapable’.

    Tandis que le Maghreb est en train de se moderniser grâce à des dirigeants bien loin des concepts démocratiques occidentaux, mais visionnaires ; L’Afrique noire, elle, continue de croupir dans la misère par la bêtise de dirigeants médiocres.

    Vers la fin du journal télévisé, je suis sorti de mes pensées.  J’ai éteint mon téléviseur, puis un sentiment de chagrin a envahi mon cœur. Et une seule question taraudait mon esprit.

    Pourquoi diable les dirigeants nègres ont-ils pas l’outrecuidance qui caractérise les dirigeants arabes ?

    Kovalin TCHIBINDA


  • Congo-Brazzaville : Le règne des Bonobos.Les nouvelles qui nous parviennent de Brazzaville sont alarmantes. La plupart des membres du clan au pouvoir ont une dizaine de maîtresses, parfois puisées dans la même famille. Les règles morales ont disparu. Les mères, les filles, les gamines n’ont plus de scrupule. Impossible de résister au tsunami de Pétro-CFA des membres du clan Sassou. On peut obtenir des villas, des voyages à l’étranger en faisant don de son corps.  L'absence d"’intérêt pour la culture a ouvert la voie au culte du phallus.

    Les « pouvoiristes » ne s’en privent plus. Ils ont des dizaines de bureaux (1), chacune avec ses villas et ses domestiques. Dans certaines maisons, la visite d’"un membre du clan Sassou est parfois vécue comme un psychodrame ; Les maris n"’hésitent plus à planquer leurs épouses dans les chambres pour éviter qu’elles ne succombent.

     Les « Nguessoïstes » (2) ont en effet la main charitable et généreuse. On les appelle là-bas “Apesa atala te” c’est à dire « Ils donnent sans regarder ».  Il faut avoir une foi féroce en Dieu le père tout puissant pour refuser leurs avances. Vous êtes une femme, de préférence assez jolie, vous avez besoin d'un milliard de franc CFA, ils mettent la main dans le coffre du Trésor Public et vous l’"obtenez, à condition que vous leur donniez votre corps.

    Au Congo les bonobos sont au pouvoir. Leur intellect est passif. Grâce à leur sexe, ils assurent la pérennité de leur domination. Ils ont désormais des enfants dans toutes les ethnies. Qui pourrait demain les attaquer ? Ils vous diront : Je suis ton beau-frère, le père de ton neveu, le cousin des cousins de ta mère, nous sommes de la même famille. Grâce à la multiplication des « femmes », ils préparent leur avenir. Ils ont installé leurs maîtresses, concubines et leurs enfants à Pointe-Noire, Dolisie et autres villes du sud.

    Les autres dirigeants du monde aspirent à la conquête spatiale, aux technologies de troisième génération. Eux ne parient que sur la conquête sexuelle. A défaut de développer le Congo, ils accroissent leur assouvissement libidinal.

    Nombreux sont les scientifiques qui ont trouvé l’explication plausible à ce goût immodéré pour le sexe. Il semble que les dirigeants actuels du Congo aient un gène sexuel similaire à celui des bonobos, chimpanzé dont le génotype est à 99% identique à celui de l'homme.

    Si cette thèse est tangible, il faudra peut-être envisager un test génétique pour tous les prétendants à des postes de responsabilités politiques au Congo, afin d'écarter ceux dont le gène sexuel est semblable à celui de ces hominidés et de conserver ceux dont le gène de l’intellect actif prédomine.

     

    Kovalin TCHIBINDA

    (1)  Bureaux : terme utilisé au Congo-Brazzaville pour désigner une maîtresse ou une concubine

    (2)  Nguessoïstes : les membres du clan Sassou


  • Sassou Nguesso, l'écologiste.Je devrais m'excuser auprès de monsieur Sassou Nguesso, notre président émérite, pour toutes les critiques proférées à son encontre. Comment ai-je pu être aussi stupide et sot pour ne pas comprendre qu'il est l'un des plus grands 'écolo' de la planète au côté de l'illustre Nicolas Hulot? Le Grenelle de l'environnement en France m'a ouvert les yeux. Je me rends compte maintenant que l'action politique de Sassou Nguesso est justifiée par des considérations écologiques. L'homme est un révolutionnaire en avance sur son temps.

    Prenez par exemple, le cas de l'eau. Je n'ai jamais compris pourquoi au Congo, quatrième pays pétrolier d'Afrique, quotidiennement, il y'a des coupures d'eau. Je pensais que le réseau de distribution s'était dégradé au fil des années. J'avais tort. En fait, Sassou Nguesso a compris qu'avec l'avancée du désert du Sahara de deux centimètres par an, il faut que nous épargnions ce liquide essentiel à la vie, dont la rarescence sera au rendez-vous dans quelques siècles au Congo. Tous les experts s 'accordent à dire que les prochaines guerres et conflits seront inhérents à l'eau et que l'épuisement de cette ressource va entraîner des déplacements gigantesques de population. Notre " Sassou national " est donc un visionnaire. Alors Congolais ne vous plaignez pas ! il faut que nous gardions un peu d'eau pour les générations futures.

    Prenez maintenant le cas de l'électricité. Le 23/10/2007, à l'instigation de l'alliance de la planète, un collectif d'ONG écologiste, un appel fut lancé aux français afin qu'ils éteignent la lumière dans leurs domiciles et dans les bureaux pendant cinq minutes entre 19H55 et 20H00. Bref on demandait aux français de vivre pendant cinq minutes ce que des millions de congolais subissent tous les soirs. Cette initiative avait pour objectif d'alerter l'opinion sur le réchauffement climatique. Qui l'aurait cru ? C'est encore Sassou qui avait raison. Journellement au Congo, il y'a des délestages, des coupures intempestives d'électricité. J'ai toujours cru que le réseau électrique était en cause. En fait Sassou est en avance sur son temps. Il contribue à sa manière à la lutte contre le réchauffement climatique.

    Pour Sassou Nguesso, les milliards de dollars engrangés par la vente de pétrole ne doivent pas favoriser le développement du Congo sinon notre beau pays risque d'être confronté à la pollution des sols par les pesticides, aux difficultés de stockage des déchets. Tous ces désagréments peuvent entraîner des problèmes de santé publique. Le pognon ainsi détourné au profit d'un clan préserve notre descendance des désagréments écologiques futurs.

    La nouvelle espérance semble être une aspiration à faire vivre notre peuple en communion avec la nature qu'il faut préserver de la catastrophe écologique déjà annoncée. Notre président Sassou a choisi de mettre en place une politique ambitieuse qui se nomme : Le plan restriction Eau-Electricité : Ce plan vise à accroître l'utilisation croissante par la population des bidons d'eau et des bougies. Le développement durable " version Sassou " est en marche.

    Ne soyons donc pas injuste et calomnieux envers notre dictateur! Sa vision écologique fera du Congo l'un des pays les plus attractifs au monde dans quelques siècles. " Vivre durement aujourd'hui pour mieux vivre au vingt huitième siècle. " Telle est sa logique.

     

    Kovalin TCHIBINDA