• Le cinquantenaire de l’« indépendance » de notre pays le Congo-Brazzaville doit nous permettre de faire une « analyse objective » de la situation de notre jeune état.

    Ces cinquante  années de l’existence de notre « état », n’ont  été émaillées que d’« échecs » sur tous les plans. La misère qui touche 90% de notre population en est la preuve. Il n y a pas de paix, ni de justice dans notre pays.

    Lire la suite...


  • En 1992, le peuple congolais a choisi Pascal Lissouba pour conduire sa destinée. Revoyez ces images qui ont une portée historique.


  • nguilaadieu

    Nguila alias Moukoutou, le grand frère, le boss est parti dans la dignité, enterré en exil jusqu'à ce que nous, nos enfants ou nos petits enfants libèrent la nation congolaise de l'association des malfaiteurs qui sévit dans notre pays.<o:p></o:p>

    Nous l'avons enterré dans la dignité avec nos propres moyens. Ceux qui sont arrivés du Congo avec l'argent du pouvoir pour négocier le retour de la dépouille mortelle de Nguila doivent aller rendre cet argent  à leur maître. Leur mission a échoué. La dignité de Nguila n'était pas monnayable.<o:p></o:p>

    A toi Moukoutou!  Tu peux désormais reposer en paix. Ta volonté a été respectée.<o:p></o:p> Là ou tu es saches que tes idées et tes convictions sont devenues le ferment de notre résistance. Tu es à jamais vivant dans nos coeurs.

    Kovalin Tchibinda


    Les obseques de Nguila Moungounga Kombo





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique